extaz sea - Tu joues a VIRTUAL REGATTA ?? Tu aimes la mer ?? CAR POUR NOUS LA MER C'EST LE PIED ! Amis voileux, voileuses, réels, virtuels, jeunes, vieux, débutants, confirmés, bons, mauvais, très mauvais mêmes, avec ou sans options, rejoignez-nous ! 


extaz sea Index du Forum


 Se connecter pour vérifier ses messages privés 

 FAQ
   Rechercher   Membres 

 Profil         Connexion 
 
L'avion, l'interne et le malade : récit d'un vol mouvementé

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet extaz sea Index du Forum -> Archive -> GAZETTE
Sujet précédent :: Sujet suivant
Auteur Message
KALY77
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2013
Messages: 4 464
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Ven 9 Mai - 15:55 (2014) Sujet du message: L'avion, l'interne et le malade : récit d'un vol mouvementé Répondre en citant

Billet de blog par La Boutonnologue le 08-05-201433 réaction(s)
 
 
Billet de blog par La Boutonnologue le 08-05-201437 réaction(s)
L'avion, l'interne et le malade : récit d'un vol mouvementé




Nombreux sont les médecins qui dévoilent un peu de leur quotidien sur la toile. Anecdotes, états d'âme ou coups de gueule, Egora.fr sélectionne régulièrement pour vous quelques-uns des meilleurs billets de médecins blogueurs. Aujourd’hui La Boutonnologue, nous raconte en détails son vol cauchemardesque vers son voyage de noces... Alors qu’elle était encore interne, elle a dû faire face au fameux malade dans l’avion.
21H00 : La famille et quelques invités nous accompagnent à l’aéroport, on m’embrasse, on me souhaite bon voyage, je ne sais pas encore où je pars, je me suis mariée hier, ma vie est merveilleuse.
21H15 : Enregistrement les yeux bandés (oui, j’ai épousé Frédéric Lopez…)
22H00 : Je découvre ma destination : la Réunion. J’ai un immense sourire, le rose aux joues, des fleurs encore dans les cheveux, le cerveau noyé d’endorphines… Tout le monde me trouve bien mignonne (et bien crucruche aussi j’imagine, mais bon). J’en oublierais presque que j’ai très peur en avion.
22H30 : On embarque, main dans la main, je décide de ne pas prendre le Xanax® prévu afin de rester en pleine possession de mes moyens en cas de crash aérien.
22H41 : Savez-vous que personne n’écoute les consignes de sécurité ? Tout le monde me remerciera quand il s’agira de gonfler les canots et d’allumer la loupiote du gilet de sauvetage au moment de l’amerrissage d’urgence.
22H45 : Je pose beaucoup de questions à l’hôtesse sur les modalités exactes de gonflement des canots de sauvetage.
22H46 : L’hôtesse me demande sèchement de remettre le gilet à sa place sous le siège. Je m’exécute à contrecœur.
22H47 : Mon mari me demande tendrement si je suis certaine de ne pas vouloir prendre mon Xanax®, je lui rétorque qu’il sera bien content quand la cabine se dépressurisera de pouvoir compter...[pagebreak]
sur moi pour lui mettre son masque à oxygène (après le mien, comme elle a dit la dame).
23H00 : On décolle, je vais mourir.
23H02 : Mon mari me fait remarquer que répéter en boucle "Je vais mourir, je vais mourir…" est légèrement exagéré, de toute façon improductif et par ailleurs quelque peu anxiogène pour les autres passagers.
23H03 : Il ne me comprend pas, ce mariage est une erreur.
23H05 : Bon, on n’est pas - encore - mort.
00H02 : Le repas est fini, les lumières s’éteignent, l’angoisse m’étreint, je renonce malgré tout au projet de prendre un Stilnox®, rapport à une sombre histoire de copine qui suite à la prise d’un Silnox® dans un avion se serait malencontreusement retrouvée en train de rouler des pelles à un sosie de DSK® juste à côté des toilettes business. C’est niet : je ne roulerai pas de pelles à un inconnu le lendemain de mon mariage, même s’il s’agit du sosie de DSK® ! Je ne suis pas peu fière de ma première décision de femme mariée.
00H13 : “L’état de santé d’un de nos passagers nécessite un avis médical urgent…” Regard à droite : personne ne bouge. Regard à gauche : le hublot. Regard derrière : toujours personne !
00H14 : “L’état de santé d’un de nos passagers nécessite…” visiblement MON avis médical urgent ! Je me lève, je vois la fierté dans les yeux de mon mari derrière son masque de sommeil…
00H15 : … et l’effroi dans les yeux de l’hôtesse à qui j’ai posé des questions pourtant pertinentes sur les canots de sauvetage…
00H16 : … ainsi que dans les yeux de l’ensemble des passagers qui ont entendu mes lamentations apocalyptiques au décollage.
00H17 : On m’amène à la chef de cabine qui, pour une raison que j’ignore,...[pagebreak]
ne semble pas trouver crédible que je sois médecin.
00H18 : D’ailleurs en y réfléchissant bien, je ne suis pas sûre non plus de trouver ça crédible.
00H19 : Allons, je suis quand même interne de deuxième semestre. J’ai fait six mois de médecine interne et déjà deux mois de néphrologie. Autant vous dire que si l’urgence a un lupus ou même un Wegener, je vais immédiatement faire le diagnostic (et t’auras l’air bien conne Mme la chef de cabine !) Et puis, le concours de l’internat n’est pas bien loin, en me concentrant je dois encore être capable de réciter les 38 causes de diarrhées chroniques en les classant en fonction des résultats du fécalogramme.
00H20 : En fait ça m’étonnerait qu’on m’appelle pour une diarrhée chronique et qu’on ait déjà les résultats du fécalogramme.
00H21 : J’essaye de me souvenir PRÉCISÉMENT de la technique de trachéotomie au stylo bille de Doug Ross.
00H22 : Bon, ben l’urgence n’était pas si urgente puisqu’avant de faire ma trachéotomie il faut que je donne ma carte professionnelle à Mme la chef de cabine. Je lui explique que je n’ai pas de carte professionnelle, parce que je suis interne, non et pas non plus de numéro d’inscription à l’ordre…
00H23 : Je lui explique en détail le schéma du cursus médical.
00H24 : Elle note le numéro de ma carte d’étudiant d’un air dubitatif.
00H25 : Ohhh ça va hein ! OK, ça pourrait être mieux, je pourrais être réanimatrice genre ! Mais ça pourrait aussi être pire hein, je pourrais être, je sais pas moi, dermatologue (oh, wait…)
00H26 : On me conduit enfin au malade, allongé par terre, devant les issues de secours, à côté de la 1ère classe.
00H27 : Premier bilan : il voyage seul, et il a pas l’air bien. Il a mal au ventre, en fait il se tord de douleur. Il est aussi en plein délire mystique (ou alors il parle vraiment à Dieu, je n’ai pas d’avis sur la question, quoi qu’il en soit ce n’est pas très bon signe) et il expérimente visiblement une sensation de mort imminente (QU’EST-CE QUE JE DISAIS !)
00H28 : Il me revient en mémoire que les deux derniers patients que j’ai vus avec une sensation de mort imminente...[pagebreak]
sont effectivement morts de manière imminente. Bon, bon… J’en fais part à la chef de cabine.
00H29 : Ohhh ça va, oui, je sais ! Oui je… OK, c’est moi qui criais  “Je vais mourir, je vais mourir” au décollage mais c’était pas pareil !
00H30 : Début de négociations tendues avec la chef de cabine pour qu’on me déplombe la trousse d’urgence.
00H35 : Déplombage de la trousse d’urgence (nous avons des définitions assez différentes de “l’imminence” avec la chef de cabine…) après menace de m’en retourner à mon voyage de noces et signature de tas de papiers avec mon nom, mon adresse, tout ça.
00H36 : Moment de solitude intense au vu du contenu de la trousse d’urgence. Pour info, sachez que par exemple, il y a 40mg de Lasilix® (pour traiter un bébé-OAP donc, ou peut-être pour les jambes lourdes après un long voyage, allez savoir…)
00H37: La vue de l’ampoule de Syntocinon® me remonte le moral : ça pourrait être pire, ça pourrait être un accouchement suivi d’une hémorragie de la délivrance… Bref :
00H38 : “Monsieur je suis le médecin, je vais essayer de vous aider. Pouvez-vous me décrire précisement… OK, OK, criez pas, très mal au ventre OK, Dieu, la mort, la mort, la volonté de Dieu… OK OK… Heuuhhh STOP ! C’est moi  qui pose les questions !”
00H39 : Je prends en note le testament de Monsieur SensationDeMortImminente.
00H53 : Il a une grande famille.
00H55 : Il a une très grande famille mais il doit y avoir des membres plus sympas que d’autres, rapport au testament qui a l’air moyen équitable mais bon, je ne suis pas notaire hein…
00H56 : Début de l’interrogatoire en bonne et due forme : très mal au ventre, sensation de mort imminente, délire mystique (jusque-là, on est bon) et… euh… ben et c’est tout, je n’en tirerai rien de plus.
00H57 : Début de l’examen clinique avec le tensiomètre et le stéthoscope de Barbie pédiatre.
00H58 : Matos de merde, bruit des réacteurs, pressurisation défectueuse de mes tympans, psalmodies...[pagebreak]
mystiques, nul ne le saura jamais mais je n’ai absolument RIEN entendu. On se contentera donc d’une systolique au pouls plutôt élevée et d’un pouls qui a le mérite d’être présent quoi… bien, bien.
01H04 : Je viens de poser le diagnostic de colique néphrétique sur les arguments suivants :
……1) ça y ressemble,
……2) j’ai pas d’autre idée.
01H05 : Enfin si j’ai une autre idée : c’est la dissection de l’aorte abdominale, mais je préfère ne pas trop y penser. “Ca va aller, M’sieur !” (clin d’œil, sourire en coin, pouce en l’air)
01H06 : Je vais donc confirmer mon diagnostic de colique néphrétique par une BU, un ASP, une écho…  C’est très sous-équipé en fait un avion (bonjour l’obligation de moyens !)
01H07 : Moi devant la trousse de secours, avec la tête d’un candidat de Masterchef quand il apprend qu’il doit cuisiner un dîner gastronomique avec trois radis et un reste de moussaka.
01H08 : Hop, hop, hop : ce sera donc une IM de Voltarene®, une sous-cut de morphine, deux Spasfon® et un Xanax® (les deux derniers médicaments ayant été gracieusement offerts au passager en détresse par l’auteure dont le sac à main permet de faire face à beaucoup de situations).
01H10 : Je tente de faire taire la voix intérieure qui me susurre que de la morphine et des AINS sur un tableau abdominal pas clair c’est pas très Evidence-Based Medicine.
01H12 : La seringue à la main : quadrant supéro-externe, quadrant inféro-externe (ou bien quadrant supéro-interne, ou quadrant…). C’est fou comme la solitude l’altitude fait oublier l’anatomie…
01H59 : La douleur s’est calmée un peu, le monsieur aussi…
02H06 : Mon mari interrompt son visionnage  des “Visiteurs en Amérique” pour venir aux nouvelles.
02H11 : Mon mari interrompt l’écoute empathique de ma logorrhée...[pagebreak]
anxieuse pour retourner voir les  “Visiteurs en Amérique” : “Tu as l’air de t’en sortir très bien, chérie !” (Clin d’œil, sourire en coin, pouce en l’air)
03H44 : Le monsieur somnole en geignant… moi aussi, c’est l’éclate !
04H05 : Je retourne cinq minutes à mon siège, mon mari est au milieu du deuxième visionnage des “Visiteurs en Amérique”, je décide de ne pas le juger.
04H22 : Mme la chef de cabine m’informe d’un air affecté que le commandant de bord souhaite me parler.
04H26 : Je m’efforce d’adopter une allure à la fois assurée et professionnelle pour pénétrer dans le cockpit.
04H27 : C’est la première fois que je vais dans un cockpit, c’est impressionnant tous ces boutons qui clign… “On a une décision à prendre” me matraque le commandant de bord.
04H28 : Il me montre une carte de la région. Nous sommes au-dessus de l’Afrique. Bientôt, nous survolerons l’Océan Indien pour deux heures sans possibilité de nous poser. Deux possibilités :
……1) se dérouter sur Mogadiscio pour débarquer le passager malade,
……2) le garder à bord, en vie si possible, jusqu’à la Réunion avec transfert au CHU à l’arrivée.
04H29 : …
04H30 : Je comprends soudainement que là, en fait, c’est moi qui décide. Le commandant de bord attend MES instructions. C’est MOI qui pilote cet avion (bordel !)
04H32 : J’ai l’impression d’être dans “Question pour un champion”. Top : Je suis une interne de deuxième semestre, en charge d’un patient souffrant de peut-être une colique néphrétique ou alors de peut-être une dissection aortique, je me trouve actuellement  dans un avion au-dessus de l’Afrique. Je dois décider du déroutage éventuel de l’avion vers la Somalie. Je suis, Je suis ??? Dans la merde.
04H35 : Julien Lepers a.k.a. le commandant me presse de lui répondre. Je suis blême, j’ai chaud. Je repense avec regret à ce Xanax® du décollage…
04H36 : Je suis partagée entre l’envie égoïste de me débarrasser du problème au plus vite et la conscience altruiste que débarquer...[pagebreak]
un mec malade tout seul en Somalie et repartir dans mon avion aller boire des Piña Coladas alors qu’on était à trois heures de route d’un CHU français, c’est moyen sympa ! (j’ai rien contre la médecine somalienne, notez bien, mais j’imaginais le rapatriement ultérieur bien plus compliqué…)
04H37 : Altruiste, je suis une fille altruiste !
04H39 : Terminée la balade dans le cockpit, le commandant demande à la fille super altruiste d’assumer ses responsabilités et de retourner s’occuper de Mr SensationDeMortImminente qui s’est entre-temps remis à crier. Regard noir de la chef de cabine : “Parfait, vous le gèrerez jusqu’à l’atterrissage…” Ambiance…
04H40 : “Pétasse va !” (Dit dans ma tête, mais très fort)
04H42 : Début de deux heures parmi les plus longues de ma vie, au cours desquelles l’avion va traverser une énorme zone de turbulences, mon passager malade une énorme zone de vomissements et moi une énorme zone de désespoir en constatant qu’une jambe pour bloquer le monsieur en PLS, un bras pour tenir sa tête, un autre pour le sac à vomi, ça laisse peu de membres pour se tenir quand l’avion fait des bonds.
06H42 : Un petit tour par les toilettes pour jeter les pâquerettes désormais pleines de vomi de mon chignon en décrépitude.
06H48 : Un petit tour par mon siège pour réveiller mon mari, qui me demande des nouvelles, qui est là, qui me soutient (c’est quand même un lien très fort, le mariage !)
06H49 : Je lui explique ma théorie selon laquelle quand t’as peur d’un truc (genre un avion avec des turbulences) et qu’en même temps t’as un truc qui te fait encore plus peur (genre un mec avec une sensation de mort imminente), et ben t’oublies le truc qui te faisait…
06H50 : Il s’est rendormi.
06H51 : “Pour le meilleur et pour le pire”. Cette phrase résonne dans ma tête tandis que je m’en vais retrouver cette position chère à mon cœur depuis maintenant six heures : moitié à quatre pattes, moitié en tailleur, moitié accroupie sur le sol du couloir (ça aurait été tellement mieux dans une chambre d’hôtel…) à côté de...[pagebreak]
monsieur malade qui a de plus en plus une sale gueule (et qui est en passe de gagner le petit concours de sale gueule qu’on fait lui et moi).
06H54 : Les hôtesses m’enjambent avec des corbeilles de fruits et de viennoiseries, c’est le petit-déj des 1ère classe. Je me souviens subitement que je n’ai rien bu ni mangé depuis… pfiouuu. Je demande un truc à boire.
06H55 : On me signifie qu’il faut que je “regagne mon siège si je souhaite un petit déjeuner”  (true story !)
06H56 : J’ai subitement très envie de pleurer ou alors de dire des choses extrêmement vulgaires à tout cet équipage de m…
06H57 : Je pourrais aussi très facilement leur faire des low-kick balayettes dans la position où je me trouve.
06H58 : Je reste altruiste et digne, même avec du vomi dans les cheveux. Tellement moi !
07H39 : Atterrissage, les portes s’ouvrent, une équipe du SAMU pénètre dans l’avion. Je leur saute au cou fais des transmissions extrêmement professionnelles.
07H40 : Début d’un black-out total au cours duquel il semblerait néanmoins que j’ai récupéré mes bagages et pris un taxi jusqu’à l’hôtel.
09H00 : Forte d’une bonne nuit de sommeil de 25 minutes dans le taxi, arrivée à l’hôtel : colliers de fleurs, pluie de pétales de roses… Je crois que je n’ai jamais été aussi extérieure à ma vie.
09H06 : Le mec de la réception nous propose un cocktail de bienvenue dans le salon Valérie Bègue suivi d’une petite conférence d’informa…
09H07 : “Ta gueule” “Non merci monsieur, c’est très aimable à vous mais vraiment je souhaiterais avoir les clés de la chambre le plus vite possible.”
09H10 : Clin d’œil graveleux et complice du réceptionniste à mon mari : “Je vois, je vois… Lune de Miel… jeunes mariés, je sais ce que c’est !”
_________________
Aimer les braves gens qui m'entourent, fuir les méchants, jouir du bien, supporter le mal, et me souvenir d'oublier, voilà mon optimisme.


Dernière édition par KALY77 le Sam 10 Mai - 14:22 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 9 Mai - 15:55 (2014) Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
KALY77
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2013
Messages: 4 464
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Ven 9 Mai - 15:55 (2014) Sujet du message: L'avion, l'interne et le malade : récit d'un vol mouvementé Répondre en citant

MDR 
_________________
Aimer les braves gens qui m'entourent, fuir les méchants, jouir du bien, supporter le mal, et me souvenir d'oublier, voilà mon optimisme.


Revenir en haut
pastis52
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Avr 2014
Messages: 819
Localisation: Rueil Malmaison

MessagePosté le: Ven 9 Mai - 17:23 (2014) Sujet du message: L'avion, l'interne et le malade : récit d'un vol mouvementé Répondre en citant

Quand j'ai vu la longueur j 'ai hésité à lire, trop top, drole quand tout cela est fini.....j'ai adoré...
_________________
JE SUIS CHARLIE et POUR LA VIE


Revenir en haut
Ivato
skipper

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2013
Messages: 140
Localisation: 30 km de Grenoble

MessagePosté le: Sam 10 Mai - 09:33 (2014) Sujet du message: L'avion, l'interne et le malade : récit d'un vol mouvementé Répondre en citant

Si vous voulez une trachéotomie, je suis un pro !
LOL de LOL...


Revenir en haut
stf-ez
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2013
Messages: 968
Localisation: herblay

MessagePosté le: Sam 10 Mai - 10:25 (2014) Sujet du message: L'avion, l'interne et le malade : récit d'un vol mouvementé Répondre en citant

Excellent !!!


Hey ivato, moi je suis le roi de la trépanation. O n monte une asso?  
_________________
Ceux qui ont peur sont des peureux.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ivato
skipper

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2013
Messages: 140
Localisation: 30 km de Grenoble

MessagePosté le: Sam 10 Mai - 10:38 (2014) Sujet du message: L'avion, l'interne et le malade : récit d'un vol mouvementé Répondre en citant

sanssans a écrit:

Hey ivato, moi je suis le roi de la trépanation. O n monte une asso?  

Ouais, Ok. Ou une boutique de pièces détachées...........


Revenir en haut
KALY77
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2013
Messages: 4 464
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Sam 10 Mai - 11:50 (2014) Sujet du message: L'avion, l'interne et le malade : récit d'un vol mouvementé Répondre en citant

Et moi la reine des  ostéosynthèses.Yes on monte un plan !!!
_________________
Aimer les braves gens qui m'entourent, fuir les méchants, jouir du bien, supporter le mal, et me souvenir d'oublier, voilà mon optimisme.


Revenir en haut
bastak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mai 2013
Messages: 512
Localisation: strasbourg

MessagePosté le: Sam 10 Mai - 13:32 (2014) Sujet du message: L'avion, l'interne et le malade : récit d'un vol mouvementé Répondre en citant

Aaaah, superbe texte et humour décalé. J'adore...
On sait pas ce qu'il avait le Môssieur MortImminente ?
Moi, j'aurais dit que c'est encore un coup de la SODEXO...
3 granules de Nux Vomica surtout 3 Xanax 0.50.
Et je serai allé me recoucher...
Enfin, tout le monde n'a pas le même sens du devoir... c'est réconfortant.   LOL
_________________
J'aime les ambiances cools, la BD franco-belge, un bon verre de vin.
J'aime pas les cravates, la Star Ac, le prêt-à-penser, le m'as-tu vu...


Revenir en haut
KALY77
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2013
Messages: 4 464
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Sam 10 Mai - 14:13 (2014) Sujet du message: L'avion, l'interne et le malade : récit d'un vol mouvementé Répondre en citant

LOL    Bannir

Espèce de barbare Fab!!
je dirai meme mieux, espèce de potard......!!!!
_________________
Aimer les braves gens qui m'entourent, fuir les méchants, jouir du bien, supporter le mal, et me souvenir d'oublier, voilà mon optimisme.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:12 (2017) Sujet du message: L'avion, l'interne et le malade : récit d'un vol mouvementé

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet extaz sea Index du Forum -> Archive -> GAZETTE Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1


Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template subMarine by SoSo
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com